Make your own free website on Tripod.com

Philippe participait à la demi-finale du 33eme festival international de la chansons francophone de Granby au canada se déroulant du 13 au 16 septembre 2001.
Voici ses impressions.

  Comme le dirais nos cousins quebequois, c'est à mis chemin entre Montréal et Paris, juste au dessus de la "flaque" que je m'en vais vous résumer mon séjour à Granby, au 33eme festival international de la chanson francophone.
Bien sur, c'est un rendez-vous important pour grand nombre d'auteur/compositeur/interprètes et interprètes.
Bien sur, chacun de nous partait affuté et prêt à affronter nos "concurrents" respectifs.
Mais très vite il n'a plus été question de concurrence entre nous. Une organisation très pointue nous à fait d'abord tous nous rencontrer; vous me pardonnerez de m'étaler, mais Montréal-Paris, c'est quand même 6h30 de voyage, alors je ne vois aucune raison de ne pas citer quelques noms d'une organisation  professionelle, et  tellement sympathique, à l'image de son directeur François TETREAULT, à qui j'adresse un fidèle salut.
Bien entendu François ne travaille pas seul et à su s'entourer de gens généreux, spontanés, eternellements disponibles pour nous préparer, nous encadrer et parfois même nous encourager...
Merci à Nathalie, Josée, Vicky et Dany.

Bien sur, l'heure des répétitions est arrivée, et l'on nous à présenté le groupe de musiciens dévoués au possible à nos compositions.
Tous dotés d'une  sacrée réputation .
Sous la direction de Jean-Fernand GIRARD, qui souligons-le, c'est quand même farçi la réecriture des partitions de chacun des candidats (soit 32x2 chansons).
Nous avons donc eu le bonheur et la chance de "jamer" avec:

Marco TESSIER au synthé
Paul BROCHU à la batterie
Denis LABROSSE à la basse
Donald MEUNIER aux guitares
Jean-Fernand GIRARD assurant lui-même toutes les parties piano
Yvon et Jacques les ingénieurs son.

Je ne crois pas m'avancer en le faisant au nom de tous- Un grand merci et un grand bravo à vous.

A Granby, la population est beacoup impliquée dans ce festival.Et les encouragements lachés ici et là par bon nombre d'entre eux m'ont beaucoup touché.
Quand aux adorables familles d'hébergement, Gilles et Françoise, Pauline et Robert, Chantal, Louis et Nathalie pour ne citer qu'eux, un gros, gros bec pour leur acceuil et leur façon bien à eux de nous mettre simplement à l'aise...

Sont venues ensuite les soirées de dmi-finale, toutes finement animées par l'humoriste François LEVEILLE, chacun de nous, sérieusement préparé à la bière et à la poutine (voir recette*) avons fait notre show bien au-delà de nos espérances (voir photos ).

          *LA POUTINE.
            Couper un fromage type chedar en petits dés, l'envahir de frites et recouvrir le tout                   
            de sauce Napolitaine, Poivre ou autre. Bon appétit.

 Je ne sais pas si ce sont les évenements dramatiques survenus à NY, mais un mouvement impressionant de chaleur, de respect, mais aussi de complicité, de rires de fête, s'est installé entre nous tous. Et candidats, organisateurs, musiciens, population ne faisaient plus qu'un.
C'était le début d'une aventure humaine (qui m'inspira d'ailleurs une chanson:"Y'apas deux façons d'aimer"). Nous étions tous ensemble.
Pour ma part je note d'importantes rencontres avec ces artistes de demain. (Dans l'avion un repas complet pire que la poutine nous est servi.Heureusement,il me reste de somptueux chocolats du lac brome!!!) D'abord mes deux compatriotes pour cette expedition:
Nicolas REGGIANI, le petit fils de... et Jeanne CHERHAL, un petit bout de femme venu d'ailleurs, de Nantes, plus précisément. Tous deux de grand talent.(leurs albums sont désormais disponibles!!!)

A mon arrivée à Dorval, le 1er jour, Sarah DUGAS et Edouard LAMONTAGNE ,DEUX CANADIENS DE Winnipeg (ouest du Canada), également candidats, venaient completer  la liste.
Je peux dire que c'est là le début d' amitiées durables.

Alors il est vrai, qu'après seulement quelques heures, je ne parle pas beaucoup de la compétition en elle-même (les mauvaises langues diront que c'est parce que je n'ai pas accédé à la finale). Je crois revenir un peu ému de l'acceuil qui m'a été réservé, la vie peut être si simple et si riche à la fois. Je crois que l'émotion collective, et on a pu le vérifier, nous grandi. Je reviens surement changé par ce voyage, comme en pèlerinage dans un monde en définitif assez identique, mais avec des gens naturellement chaleureux, sans arrières pensées, qui oeuvrent tous dans un simple et même but: vous aider, vous aimer.
Je pense que mes prochaines compositions seront inspirées de cette expérience, que ma façon de faire de la musique va se modifier peu à peu.
Je crois pouvoir peindre un paysage plus authentique, plus optimiste encore.
De nombreuses collaborations vont surement naître de ce festival. Et comme je ne voudrais oublier personne,et saluer tout le monde, retenez bien ces noms, un jour ou l'autre du Quebec ou d'ailleurs, ils viendront vous charmer les oreilles.

Nicolas REGGIANI, Manuel GASSE, Edouard LAMONTAGNE, Jimy FECTEAU, Martin ROY (vainqueur interprète), Pierre LAPOINTE (vainqueur auteur/compositeur/interprète), J-Luc DESAULNIER, Eric BISAILLON... Mes chums!

Jeanne CHERHAL, Caroline RIVERIN, Sarah DUGAS, Sophie LEMAIRE, Valérie ARSENAULT, Isabelle BUJOLD, Valérie GARON. Trop cute!

Stéphane RICHARD, Inger WOEST, Stéphane AUBIN, Michael GIRARD, Josianne HEBERT, Ann LANDREVILLE, Martine PARISIEN, Sebastien RIVAST, Nathalie TREMBLAY, Zed WAVE, Melinda DIONNE HUDSON, Marc DAGENAIS, Karine BEAUCHAMPS, Hugues TANGUAY, NAthalie ASSELIN, Wilfried LE BOUTHILLIER... Bravo!

Coucou à Michel Levesque, monpote le photographe.

Encore un mot pour saluer le groupe Okoumé et leur belle performance,  un bisou à Linda Lemay, merci pour ta gentillesse.

Echangeons nos maisons, partageons nos expériences, ayons moins peur de perdre ce que l'on ne possède encore peut être pas.

Philippe Deyrieu